Le pitch

L’histoire de la révolte arabe qui entraîna la chute de l’Empire Ottoman.

La Première Guerre Mondiale fait rage. Dans le désert d’Arabie, à l’époque contrôlé par l’Empire Ottoman, allié de l’Allemagne, se joue l’avenir de tout le Moyen-Orient. Thomas Edward Lawrence, passionné par la culture arabe dont il maîtrise la langue et les dialectes locaux, gagne la confiance des Arabes, qui le considèrent désormais comme l’un des leurs.

Le succès de l’opération de sabotage du chemin de fer du Hejaz, menée par les tribus et commandée par Lawrence, rassure les dirigeants arabes sur l’engagement britannique à défendre la cause que l’Occident lui-même leur a suggérée : celle de la création d’une nation arabe unie et indépendante.

Mais ce que Lawrence ignore, c’est que les gouvernements français et anglais ont déjà secrètement signé l’accord Sykes-Picot, qui prévoit, une fois la guerre gagnée, le découpage de la région à leur seul profit…

Jusqu’où ira la loyauté de Lawrence à l’égard de ses frères d’armes quand il mesurera l’étendue du mensonge orchestré ?

 

Notre avis :

Nous ne pouvions pas ignorer les bruits frémissants, bouillonnants des premiers retours de ce spectacle produit en Avignon cet été auquel nous n’avions pas pu assister faute de temps. C’est dire si les attentes étaient grandes…Dès l’installation, nous avons perçu l’ampleur, la dimension de ce spectacle : un véritable auditorium ( 900 places !!)  et un musicien déjà installé pour nous accueillir, une ambiance live emplie de promesses !

Premiers instants, premières notes de musique, une voix … mais quelle voix : puissante et douce à la fois, enveloppante, entre murmures et envolées, celle-ci vous porte, vous transporte  vers des tableaux qui s’enchainent vite, très vite… Il faut suivre, de suite, ici, maintenant … pas de temps à la rêverie, la flânerie, les textes sont denses, les décors suggérés ,  hissés, immiscés par les comédiens … un accessoire, une lumière, une tenue et voici  un nouveau tableau, de nouveaux personnages

L’épopée de Lawrence d’Arabie condensée sur une scène parisienne en moins de  2 heures, le défi était de taille … aucune pause, pas de temps morts, le temps d’un souffle, d’une respiration, des quelques notes, au rythme quasi hyphotique de “cette” voix, ces comédiens nous livrent une fresque incroyable, parviennent à restituer l’urgence, la force, la rage mais aussi toute cette palette de tons dissonants, discordants :  suppliques, déclamations tantôt joyeuses et euphoriques  tantôt solenelles,  grandiloquentes , tout est là !!

Certains tableaux sont incroyables et d’une poésie rare , l’alliance de la mélodie live , d’une scènographie au cordeau vous offrent des instants sublimes ( oui, n’ayons pas peur des superlatifs) , une très belle découverte que ces chants arabo – andaloux interprétés par Cecilia Meltzer. 

Que vous dire sinon vous inviter à partager un très beau moment avec vos proches et cette troupe incroyable.

Ce spectacle , en catégorie théâtre pourrait tout aussi bien relevé de la comédie musicale et reste, indéniablement, un grand et beau spectacle à ne pas manquer !

 

La Bande annonce :

 

Lecteur vidéo

00:00
01:41

 

Informations utiles

  • Représentations : Du jeudi 13 janvier au dimanche 27 février 2022
  • Salle 13 ème art  site web
    • Métro Place d’Italie – sortie Centre Commercial Italie 2
    • A ne surtout  pas confondre avec ” Théâtre 13″ 
  • Distribution

    • Auteurs Eric Bouvron et Benjamin Penamaria
    • Metteur en scène Eric Bouvron
    • Distribution Kevin Garnichat, Alexandre Blazy, Matias Chebel, Stefan Godin, Slimane Kacioui, Yoann Parize, Julien Saada, Ludovic Thievon
    • Composition et musique live Julien Gonzales, Raphaël Maillet, Cecilia Meltzer
    • Costumes Nadège Bulfay – Lumières Edwin Garnier – Assistant à la mise en scène Jeremy Coffman
    • Producteur exécutif Atelier Théâtre Actuel
    • Co-producteurs Barefoot Productions et Romeo Drive Productions
Please follow and like us:
RSS
Follow by Email