Nous les avons vus et vous les recommandons… 

La chienne de ma Vie – 

Le Pitch

” En partageant avec moi les mauvaises humeurs et les coups de ma mère, la Rita a dû me rendre un fieffé service, mine de rien. Je me trouvais moins seul, face aux adultes, elle prolongeait la famille, ouvrait le trio étouffant pour un enfant unique. Par sa présence, son comportement insolite aussi  atypique pour un chien que l’était celui de mes parents, elle renfdait les choses un peu plus “normales”, en somme.
Elle a du me servir de “petite soeur”, ce que j’imagine qu’aurait été une petite soeur…

En écrivant sa vie,n je referme la boucle, c’est un clien d’oeil au temps perdu”

Notre avis

Un ” Presque seul scène ” d’Aladin Reibel, avec la complicité musicale de Michel Glasko, une écriture puissante, une plume en relief qui marque de ses sillons

Lire notre article complet 

Programmation jusqu’au 27 novembre 2021 

  • Théâtre : Les rendez vous d’ailleurs – 109, Rue des Haies – 75020 Paris
  • Réservation rendezvousdailleurs@gmail.com – 01 40 09 15 57

Dans les forêts de Sibérie

Le Pitch

William Mesguich  nous fait revivre sur scène l’expérience exceptionnelle de l’écrivain-aventurier Sylvain Tesson. Parti loin de la cité et de la foule, il fait le choix de s’isoler au milieu des forêts de Sibérie, là où ses seules occupations sont de pêcher pour se nourrir, de couper du bois pour se chauffer. Il réapprend le bonheur de la lecture et de la réflexion solitaires.

Notre avis :

Un nouveau très beau seul en scène de William Mesguich !!

Une écriture d’une belle poésie, précise et dentelée, ourlée, une musicalité intérieure qui parvient doucement mais surement aux lecteurs.

William Mesguish a souhaité, sortir de “son cadre” et nous entraîner dans “sa cabane », pas celle blottie au fond des bois au canada mais celle perdue dans la taïga de Sibérie.

Il y a bien évidemment les anecdotes livrées comme le journal de bord de cet aventurier hors du commun, l’expérience d’une retraite incroyable en milieu “hostile” avec ces conditions de vie extrême que William Mesguich nous fait vivre non sans humour mais il y aussi toutes ces réflexions provoquées par cet isolement absolu, cette vie d’ermite.

L’auteur et le comédien nous mènent sur les sentes de l’intériorité, s’interrogent et nous questionnent sur nos référentiels, nos bases, nos fondements, le siège de nos émotions primaires.

Il y a cette cabane “cocon » vous met à l’abri du monde, des intempéries, mais dont il faut aussi savoir s’extraire, ces silences assourdissants, ces acouphènes de la solitude qui laissent place à toutes les cogitations, cette immensité des espaces qui fait bouger nos lignes d’horizon…et ce temps que nous laissons filer sans en disposer vraiment…

Revenir au dénuement, redevenir simplement “chasseur cueilleur” pour apprécier de nouveau les richesses… redécouvrir notre richesse intérieure

Une scène minuscule qui permet une proximité majuscule avec une entrée et une sortie comme pour fermer le cercle…cet anneau au sein duquel ont circulé ces énergies, ces  fluides,  catalysés par ce comédien dont la densité rassemble.

Une mise en lumière très poétique, qui nous met en situation, une lune qui apparaît dans l’espace de nos fauteuils, et ces sensations de vivre ces ambiances d’aurore boréale, de la danse des flammes du poêle à bois sont autant de détails qui ajoutent à la magie !

Programmation :

Théâtre poche Montparnasse –  tous les lundi 19h00 

La Machine de Turing

La machine de Turing

Le pitch 

Turing a construit une machine pensante qui se révélera être le premier ordinateur. Contraint au silence par les services secrets, il fut condamné pour homosexualité, avant de se suicider en croquant une pomme empoisonnée rappelant étrangement un célèbre logo…

Vous est-il déjà arrivé de détenir un secret, un grand secret ? Non ?

Dans ce cas, vous ignorez combien il peut être difficile de le garder pour soi.

De toutes les choses immatérielles, le silence est l’une des plus lourde à porter. Et justement, ma vie était remplie de secrets…

Avez-vous déjà entendu parler de l’Enigma ?

Bien sûr que non, comment le pourriez-vous ?

Alors, c’est le moment d’être bien attentif. »

Notre avis

Un nouveau théâtre emblematique pour un succès qui ne se dément pas et une troupe qui poursuit sur sa piste aux étoiles .

Incroyable mise en scène qui imbrique les différentes scènes avec efficacité, beaucoup de rythme insufflé avec une très belle partition entre les éléments de décor des années 30 et les technologies actuelles qui permettent l’introduction de visuels qui emballent ainsi la “machine” avec un mur d’images projetées en fond de scène, tour à tour décor banal de bibliothèque, défilé des chiffres du code Enigma ou rouages électromécaniques de la Machine de Turing en action… C’est – vraiment – bien fait.

Un incroyable destin qui met en valeur les contrastes, les oxymores :

  • Alternance de scènes où les jeux des deux acteurs sont vifs et percutants avec d’autres qui nous fixent par l’intensité, la profondeur, la sensibilité
  • Clair Obscur : alternance des parts” d’ombre ” et de lumière : le Génie “entaché” par l’Homosexualité d’Alan de Turing, L’amour frivole entaché de la trahison de l’amant,
  • Génie Bégue, maturité intellectuelle et immaturité émotionnelle   avec Benoit Soles incarne Alan Turing et met en lumière  un homme profondément sensible, attachant dans ses tourments, son rapport aux autres et à lui même, un humour déroutant qui suscite une tendresse pour ce génie. La gestuelle est ultra précise, tel un illusionniste, cet acteur parvient à vous mobiliser du bout des doigts, de la profondeur d’un regard, d’une attention
  • Rupture et  continuité avec Amaury de Crayencour rassemble à lui seul tous les autres personnages, de l’amant  “gourgandin”, à l’inspecteur dubitatif mais admiratif… sans perdre le spectateur et le fil conducteur

A l’heure où l’actualité nous bouscule avec des images de violences avec des actes homophobes, antisémites et qu’une radicalisation semble prendre le devant de la scène, ce moment de théâtre nous ramène aux valeurs fondamentales : le respect des différences et la complexité de chaque homme . Alan Turing est l’un des précurseurs de notre monde digital actuel !

La “Machine à penser d’Alan de Turing” est ni plus ni moins l ‘IA , l’Intelligence Artificielle ! Cette IA est au cœur de nos problématiques et Benoit Solès met l’accent sur l’Homme, sa vulnérabilité malgré son génie, sa sensibilité, sa profondeur et son idéalisme…Derrière la pomme.. il y aura toujours Adam

Si le monde s’emballe , sachons revenir à nos fondamentaux et remettre l’humain ,l’homme, l’homo sapiens au cœur de nos vies pour ne pas se perdre .

Programmation : Théâtre du Palais Royal 

Dans notre Viseur … 

Suite aux murmures … Nous les avons inscrits à notre programme … 

Exit

Le pitch

Une comédie (musicale) romantique 

En pleine campagne du Brexit, le cœur d’une jeune scénariste de jeux vidéo balance entre un Français et un Anglais, tandis que son destin emprunte un chemin similaire à celui de son héroïne, Alienor d’Aquitaine.

Dans un théâtre aux allures d’Eurostar, une étonnante confrontation des mondes (réels et virtuels), mais aussi des époques, au fil de pérégrinations musicales révélatrices de choix impossibles, à l’issue inattendue…

Programmation – Théâtre de la Huchette 

Mercredi – Samedi … 21h00

Nous vous souhaitons une très belle rentrée et rendez vous au théâtre !!

Please follow and like us:
RSS
Follow by Email